organisme de formation à Nancy, Paris, Troyes
centre de formation à Nancy, Paris, Troyes
formation professionelle à Nancy, Paris, Troyes
e-learning formation à Nancy, Paris, Troyes
Linora formation à Nancy, Paris, Troyes
Contactez Linora formation en Lorraine
bull-presentation-style

Actualités

triangle-style-sous-titre

La réforme de la formation et la qualité chez Linora

mars 2018

La réforme de formation professionnelle dans nos organismes de formation "artisanaux"

Rencontre avec M. Dominique Potier 16/02 18h à Chavigny chez Linora

Depuis plus d'un an, plusieurs petits organismes de formation se réunissent environ 1 fois par mois pour un "café des OF" en vue de s'entraider et de soutenir les démarches d'amélioration continue.

Ce vendredi, Audrey Couillard, Astucia, Magali Karleskind, Ambition Santé, Christelle Gayté, Atwork, Rachelle Berno, Média Paie et Gestion,  Sylvie Linder, l’Univers de Sylety, Marina Lemore, Linora Formation, Christine Perry, CP+, Richard Goldkranz, HOREGA, accueillaient M. Potier, notre député de secteur, pour une réunion exceptionnelle. Objectif : échanger sur la réforme de la formation professionnelle et apporter notre contribution à la réflexion menée par le gouvernement sur le sujet des labellisations.

Après un rapide tour de table, M. Potier était ravi de constater que la plupart des entreprises présentes étaient de son territoire. Messein, Chavigny, Chaligny, Toul, Lemainville, Gondreville, Nancy et Vandoeuvre.

Depuis le décret 2015 790 du 30 juin 2015, une réforme de la qualité des actions de formation est en cours. Cette réforme a donné lieu à la création d’un outil de référencement nommé Datadock, créé en partenariat par les principaux OPCA (Organismes Partitaires Collecteurs Agréés de fonds de formation des entreprises pour leurs salariés). Ainsi les organismes de formation doivent apporter des preuves de conformité au décret sur 21 critères. Cette validation est indispensable pour que l’OPCA accorde le financement de la formation. Une entreprise peut choisir de suivre une formation auprès d’un organisme n’ayant pas validé son Datadock mais elle n’aura pas de prise en charge de la formation.

Ce dispositif a été ouvert en janvier 2017 après 6 mois de concertation des OPCA. De nombreux organismes de formation ont fait les démarches et ont obtenus leur référencement. Certains ont abandonné que ce soit parce qu’ils étaient trop loin des exigences du référentiel mais aussi parce que la démarche était très chronophage. Evidemment pour ceux du "café des OF", nous avons tous validés notre référencement Datadock.
Le gouvernement annonce maintenant la mise en place de labels obligatoires pour les organismes de formation avec une réflexion au printemps et un passage des lois à l’été. Les labels existants à ce jour sont tous inaccessibles à des organismes d’une seule personne. Pourtant la qualité n’est pas l’apanage des grosses structures, les petites structures participent à une diversification de l’offre et à une économie de la formation équitable et innovante.

C’est en ce sens que nous avons souhaité rencontrer M. Potier pour discuter de l’avenir des petits organismes de formation et de a formation en générale. Une discussion constructive basée sur l’écoute et la recherche collective de solutions adaptées à notre monde en mouvement. La réunion a été très instructive avec une belle écoute et des pistes d’action. M. Potier nous a éclairé sur les rouages législatifs et s’est engagé à poser une question à l’Assemblée pour obtenir pour d’informations et attirer l’attention des députés sur les enjeux de cette nouvelle réforme.

Il nous a donné son opinion sur la course à la norme qui anime notre société avec un refus total du risque avec la dérive de la mise en place de normes privées qui peuvent être plus « marketing » que sécurisantes. Il est évidemment du côté de la norme publique, définie selon des critères plus objectifs et qui se fondent plus sur la sécurité des citoyens. Il a même expliqué en quoi le label public pouvait être libérant et devenir un élément de discernement pour les consommateurs. Cependant il reconnait que la nature des normes est la plupart du temps défavorable aux petites structures et génère donc du monopole. Pour lui cela peut être compensé par la mise en place d’aide aux petites structures pour accéder aux labels afin d’éviter la fermeture d’un petit établissement et ce fameux effet monopole.

Nous allons prendre les contacts que M. Potier nous a recommandé et rester attentifs à toutes les perspectives  et évolutions de cette réforme afin de continuer à faire nos métiers dans l’exigence de qualité qui nous tient à cœur.

Les annonces de Mme Pénicaud sont repoussées et nous vous tiendrons informés des impacts sur

  • les plans de formations des entreprises,
  • les possibilités du CPF et
  • les nouvelles organisations de nos structures.
Réforme de la formation professionnelle : le bigbang de Mme Pénicaud